13 Nov

La Biennale Internationale de Casablanca fête ses 10 ans
Ada_Pinkston_LandMarked_2019.jpg

Ada Pinkston, LandMarked, 2018. Performance, documentation : Chris Chapa. Courtoisie de l’artiste.

La Biennale Internationale de Casablanca (BIC) inaugurera la première partie du programme de sa cinquième édition jeudi 17 novembre à L’American Arts Center et célèbrera par la même occasion son 10ème anniversaire

 

Trois expositions se tenant à L’American Arts Center, SoArt Gallery et au BIC Project Space présenteront jusqu’au 17 décembre les œuvres de 17 artistes dont :

 

  • The American Arts Center : Brahim Benkirane (Maroc), Kyoo Choix (Corée du Sud/France), Alessandra Ferrini (Italie/Royaume-Uni), Brandon Gercara (France), George Hallett (Afrique du Sud), Amira Hanafi (Égypte/États-Unis), Emilia Izquierdo (Chili/Royaume-Uni), Elias Mendel (Royaume-Uni), Gideon Mendel (Afrique du Sud/Royaume-Uni), Ada Pinkston (États-Unis) et Buhlebezwe Siwani (Afrique du Sud).

 

  • SoArt Gallery : Aisha Jemila Daniels (États-Unis), Lebohang Kganye (Afrique du Sud), Sharlene Khan (Afrique du Sud) et Alice Mann (Afrique du Sud).

 

  • Bic Project Space : Khadija Tnana (Maroc) et Ziad Naitaddi (Maroc).

 

Le programme associé de la BIC portera sur une collaboration avec La Serre de l’Atelier de l’Observatoire (Maroc).

 

Les artistes ont été sélectionnés sur appel à candidatures lancé en 2019, dans le cadre d’une recherche curatoriale ménée de 2019 à 2022, et suite aux lectures de portfolios qui se sont tenues à Casablanca et virtuellement en juillet et août 2022. 

 

La 5ème Biennale Internationale de Casablanca est placée sous la direction artistique de Christine Eyene (Angleterre/Cameroun), historienne de l’art et commissaire d’expositions, en collaboration avec trois jeunes commissaires : Selma Naguib (Maroc), Patrick Nzazi Kiama (République Démocratique du Congo/France) et Juste Constant Onana Amougui (Cameroun). 

 

Intitulée Les mots créent des images, la 5ème édition de la BIC s’inspire de l’œuvre du photographe sud-africain George Hallett (1942-2020) et du rôle de la littérature africaine dans les processus de création de l’image. Le thème se réfère aussi à une observation de Jacques Derrida, durant son séminaire Trace et archive, image et art (2002) sur « l’idée de mot œuvrant comme image, au-delà même de ses propriétés discursives ». 

Ce thème se déploie à Casablanca à travers le mot, texte, signe, la langue, la pensée, le discours, qu’il s’agisse d’oralité, d'écriture ou de code ; de transmission de récits coutumiers, historiques ou contemporains ; d’espaces discursifs et de marges d’expression. 

Les expositions rassembleront des œuvres pluridisciplinaires incluant peinture, photographie, vidéo, installation, performance et art numérique.

 

En plus des expositions, la Biennale proposera un riche programme public débutant lors des journées professionnelles du 17 au 20 novembre, au musée de la Fondation Abderrahman Slaoui et à L’American Arts Center comprenant performances, discussions, et conversations entre les artistes et commissaires de la BIC, ainsi que des interventions de Siham Weigant (Commissaire indépendante, Maroc / Co-commissaire, Biennale de Dakar 2022), Pr. Joasia Krysa (Commissaire de la Biennale de Helsinki 2023), Yann Mazéas (Directeur du MO.CO. Esba, Montpellier), ART AFRICA (Le Cap), et bien d’autres.

 

Enfin, après la 59ème Biennale de Venise et Documenta fifteen, la Biennale Internationale de Casablanca accueille SAISON 6 - Volume 2, programme de résidences internationales destinées à de jeunes artistes diplômé-e-s du MO.CO. Esba - Ecole supérieure des beaux-arts de Montpellier. Six lauréats sont ainsi invités à développer leur travail pendant une année sur 3 temps de résidences, organisées à l’occasion de biennales et grandes expositions internationales. Les artistes lauréat.e.s sont Marie Boutevin, Paul Dubois, Alyss Fleury, Pierre Peres (K.BLUM), Clémentine Poirier (BOBBY BRIM) et Gaétan Vaguelsy qui participeront à plusieurs activités de la BIC et exposeront leur travail à la fin de leur séjour à Casablanca.

Organisée par Maroc Premium Fondation, la 5ème Biennale Internationale de Casablanca est réalisée en partenariat et collaboration avec : IFITRY, Centre d’Art Contemporain Essaouira, BIC Project Space, FRAC Réunion, Institut français, Phileas – A fund for Contemporary Art, Liverpool John Moores University et The American Arts Center

 

Le deuxième temps de la Biennale Internationale de Casablanca se déroulera du 1er juin au 2 juillet 2023.

 

Pour plus d’information, contactez info@biennalecasablanca.ma.