Direction Artistique
Christine EYENE
65324887_10206365321727441_2401154823207

Christine Eyene. Photo: Aliyah Léger

Christine Eyene est une historienne de l'art et curatrice dont la recherche et les projets portent sur les arts contemporains de l'Afrique et ses diasporas, le féminisme, la photographie, les nouveaux médias, l'art sonore, la culture urbaine et les initiatives socialement engagées.

Elle est doctorante à Birkbeck, Université de Londres et écrit une thèse sur la relation entre les signes écrits et le texte – plus particulièrement la littérature africaine – et l'image dans l'œuvre du photographe sud-africain George Hallett (1942-2020).

En avril 2022, elle rejoint l'Université Liverpool John Moores en tant que Maître de Conférence en Art Contemporain et Curatrice, Recherche, à Tate Liverpool.

De 2012 à mars 2022, Eyene a été Chercheuse en Art Contemporain à l'Université de Central Lancashire où elle a travaillé sur Making Histories Visible, un projet de recherche multidisciplinaire en arts visuels dirigé par l'artiste et Professeure en Art Contemporain Lubaina Himid.

En tant que curatrice, elle a développé de nombreuses expositions internationales, parmis les plus récentes : Breaking the Mould : New Signatures from the Democratic Republic of Congo, 198 Contemporary Arts and Learning, Londres (2021) ; Sounds Like Her: Gender, Sound Art and Sonic Cultures, New Art Exchange, Nottingham et tournée au Royaume-Uni (2017-2020); RESIST! The 1960s protests, photography and visual legacy, BOZAR, Bruxelles (2018).

Ses expositions incluent aussi bien des artistes émergent.e.s qu'internationalement reconnus, parmi lesquel.le.s Larry Achiampong, Sonia Boyce, Christine Sun Kim, Delaine Le Bas, Zanele Muholi, Yvon Ngassam, Magda Stawarska-Beavan, Wolfgang Tillmans, Kara Walker, Hank Willis Thomas et bien d'autres.

 

Eyene a récemment lancé Bikoka Art Project à Lolodorf (Cameroun), une initiative proposant des opportunités créatives et professionnelles pour les jeunes et les femmes. Elle est la fondatrice de Yaounde Photo Network, plateforme soutenant la photographie et l'art vidéo camerounais localement et à travers des collaborations internationales.

 

Ses derniers écrits incluent des contributions aux catalogues d'expositions Tracey Rose : Shooting Down Babylon (Le Cap : Zeitz MoCAA, 2022) ; Lubaina Himid (Londres : Tate Publishing, 2021) ; Cosmogonies : Zinsou, une collection africaine (Milan : Silvana Editoriale ; Montpellier : MO.CO, 2021) ; Alice Mann : Drummies (Londres : Gost Books, 2021).

 

Depuis 2021, Eyene est membre du comité de sélection de 1-54 Foire d'Art Contemporain Africain. Elle est également membre du jury du London Open 2022 (Whitechapel Gallery) et de Jerwood/Photoworks Awards 2022.

www.eyonart.com