Oct 9

Casablanca en conversation: Sofiane Benkhassala, Mohamed Rachdi, Faysal Ziza
Capture d’écran 2021-05-06 à 10.59.05.

Sofiane Benkhassala, Mohamed Rachdi, Faysal Ziza et Christine Eyene

La Biennale Internationale de Casablanca lance son programme numérique avec Casablanca en conversation, une discussion entre Sofiane Benkhassala (Chargé de Mission Action Culturelle, Institut français de Casablanca), Mohamed Rachdi (Fondateur, H2/61.26), et Faysal Ziza (Fondateur, Divers’cité) autour de l'impact de la crise sanitaire sur les activités de chacun, sur la vie culturelle à Casablanca, et sur l’émergence de nouvelles approches artistiques et d’engagements avec les publics. Il s’agira aussi d’aborder les formes de collaborations pouvant être développées ensemble pour continuer d'exister à travers de nouveaux modes d’interaction.

La conversation sera modérée par Christine Eyene (Directrice Artistique, Biennale Internationale de Casablanca).  

 

Casablanca en conversation: Sofiane Benkhassala, Mohamed Rachdi, Faysal Ziza

Jeudi 15 Octobre, 18h00 - 19h00 (Casablanca, GMT+1)

S'inscrire

Biographies

Sofiane Benkhassala

Après deux licences en littérature anglaise et médiation culturelle, Sofiane Benkhassala a acquis une expérience auprès de différentes structures artistiques et culturelles au Maroc et à l’étranger dont des musées, festivals, théâtres, compagnies. Il travaille à l’Institut français de Casablanca en tant que chargé de mission action culturelle depuis 2017.

L’IF Casablanca se transforme pour devenir un laboratoire de création (artistique ou non) à destination de toutes les personnes - artistes, amateurs, professionnels ou curieux - désireuses d’essayer, de partager, d’apprendre et de créer. Le laboratoire de l’IF est pluridisciplinaire, ouvert sur le monde et ses enjeux, tourné vers l’écriture contemporaine et accessible à tous. Toute forme d’expérience sera bienvenue, tout est permis, essayer, se tromper…

Institut français de Casablanca

 

Mohamed Rachdi

Mohamed Rachdi est artiste, critique d’art, commissaire d’expositions, et enseignant-chercheur en Art et Sciences de l’Art. Il a réalisé de nombreuses expositions individuelles et collectives au Maroc et à l’étranger. Ses œuvres sont dans plusieurs collections au Maroc, au Moyen-Orient et en Europe.

Il a publié de nombreux articles d’essai et préfaces de catalogues ainsi que des ouvrages sur l’art contemporain. Il est l’auteur notamment de Fragments de la Bibliothèque de Majnoun, Casablanca : DK éditions (2016); Interférences – références marocaines de l’art contemporain, Amiens : Éditions le-RARE (2005); Art et mémoire : L'invention de l'oasis natale, Paris : L’Harmattan (1999), ou encore en tant que directeur, Abdelkébir Rabi’, l’œuvre à l’absolu, Casablanca : Editions H2/61./26 (2020).

Mohamed Rachdi est expert et conseiller en art et ingénierie culturelle. Il est concepteur de projets scientifiques et culturels pour des musées et gestionnaire de collections. Il a notamment géré les collections et les espaces d’expositions du groupe Société Générale Maroc à Casablanca de 2008 à 2019.

Mohamed Rachdi est le fondateur du H2/61.26, espace transdisciplinaire d’art et de culture au Maroc au cœur de Casablanca. C’est un lieu d’expérimentation et de recherche, de production et de diffusion d’art et de la pensée sur l’art. Situé au 11ème étage d’un immeuble historique, il offre une vue panoramique exceptionnelle à quasi 360° sur la mégapole marocaine : Casablanca.

H2/61.26 s’ouvre sur le Parc de la Ligue Arabe, au sein d’un environnement urbain historique, où se concentrent organismes administratifs et centres d’affaires, ainsi que les principaux établissements culturels de la ville.

H2/61.26 a interrompu ses activités dès le début de la pandémie liée au Covid-19, l’essentiel de ses activités étant fondé sur des rencontres, et est appelé à muter.

H2/61.26

 

Faysal Ziza

Faysal Ziza est médiateur culturel et concepteur-rédacteur en stratégie de communication. Il est titulaire d’une licence en économie et d’un master en management spécialisé en marketing et communication. Autodidacte, il est passionné d’art et de philosophie. Il est un fervent croyant du potentiel des jeunesses africaines.

 

Ziza est fondateur de l’association Divers’cité, association culturelle de jeunes, initiée en 2013 dans l’objectif d’encourager la participation active des jeunes dans la vie de la Cité, développer et promouvoir l’esprit d’engagement et de citoyenneté auprès des jeunesses marocaines, promouvoir les valeurs humanistes de dialogue, de respect et de tolerance, et œuvrer pour rendre accessibles la culture, le loisir et l’information. 

Le principal projet de Divers’cité est intitulé ISTIRA7A, série de rencontres artistiques gratuites, initiée en janvier 2017 en partenariat avec l’Institut français de Casablanca. Divers’cité invite des jeunes artistes, de différentes disciplines artistiques, à se produire sur scène et à exposer leurs œuvres. 

Les artistes sont invités à exprimer leurs pressentiments, ambitions, inspirations, raconter leur parcours artistique et l’histoire derrière leurs oeuvres. 

L’idée est de démystifier le statut de l’artiste, le rapprocher de son public et d’expliquer que tout commence de rien, que derrière chaque réussite, il y a des craintes, des peurs, un grand travail et que le secret d’une réussite réside dans un travail acharné. 

Divers’cité

En-tête 5
En-tête 5