1/4

Yoriyas, The Last Mercedes, (2014 - ), série photographique. Courtoisie de l'Artiste

Yassine Alaoui Ismaili (Yoriyas)

Yassine Alaoui Ismaili (Yoriyas)

Né en 1984 à Casablanca (Maroc), vit et travaille à Casablanca

 

Yoriyas est photographe et performeur. Il commence à jouer aux échecs à cinq ans, ce qui l'amène très vite à tomber amoureux des mathématiques. À l'âge de 16 ans, l'influence de la culture Hip Hop lui ouvre une nouvelle voie, il devient breakdancer. En 2013, alors qu'il parcourt le monde en tant que danseur professionnel, une grave blessure au genou interrompt sa carrière. Suite à cela, il adopte un tout nouveau mode d'expression : la photographie de rue.

Le travail de Yoriyas est une observation intuitive de l'espace urbain/public et une documentation des changements au sein de la vie quotidienne au Maroc. Ses images ont été publiées dans de nombreux journaux et magazines dont The New York Times, The Guardian et National Geographic. Ses expositions récentes incluent « Afrika Im Blick der Fotografen », Musée Weltkulturerbe Völklinger Hütte, Völklingen, 2020 ; « Casablanca Not the Movie », La Fabrique Pola, Bordeaux, 2019 ; « Loading … Casa », De Markten, Bruxelles, 2018. En 2020, il a commissarié « Sourtna », l'exposition inaugurale du premier Musée national de la photographie du Maroc.

Yoriyas a reçu de nombreux prix internationaux, dont le Prix des Amis de l'Institut du Monde Arabe pour la jeune création contemporaine arabe 2019 et le 7ème Prix de la photographie contemporaine africaine 2018.

Pour la 5ème Biennale Internationale de Casablanca, Yoriyas présentera une nouvelle œuvre réalisée à partir de son projet photographique The Last Mercedes. Cette série raconte le trajet des Mercedes 240 de fabrication allemande, importées au Maroc et utilisées comme « grand taxi » – véhicules de transport en commun. Yoriyas capture l'intégration de ces taxis dans la culture marocaine, et la camaraderie développée entre les conducteurs, les passagers et les véhicules. 


https://yoriyas.com

© 2020 Biennale Internationale de Casablanca | Tous droits réservés.