5ème  BIENNALE INTERNATIONALE DE CASABLANCA

 

ANNONCE DES ARTISTES SÉLECTIONNÉS

 

24 septembre - 1er novembre 2020

 

La Biennale Internationale de Casablanca a le plaisir d'annoncer la première liste d'artistes sélectionnés pour sa 5ème édition qui se déroulera du 24 septembre au 1er novembre 2020.

Les artistes sont :
Kelani Abass (Nigéria), Mohamed Abdelkarim (Égypte), Soraya Abu Nabaa (République Dominicaine / États-Unis), Immaculate Mali Anderu (Ouganda), Wendimagegn Belete (Éthiopie), Zineb Benjelloun (Maroc), Lina Ben Rejeb (Tunisie), Rehema Chachage (Tanzanie), Ishita Chakraborty (Inde), Kyoo Choix (Corée du Sud), Aisha Jemila Daniels (États-Unis), Annalee Davis (Barbade), Ali El-Darsa (Liban / Canada), Badr El Hammami (Maroc), Mohamed Elmarsy (Égypte),  Fehras Publishing Practices (Syrie / Allemagne), Alessandra Ferrini (Italie), Amira Hanafi (Égypte / États-Unis), Emilia Izquierdo (Royaume-Uni), Khaled Kaddal (Égypte), Euridice Kala (Mozambique), Hamedine Kane (Sénégal), Lebohang Kganye (Afrique du Sud), Sharlene Khan (Afrique du Sud), Alice Mann (Afrique du Sud), Madeleine Mbida (Cameroun), Algernon Miller (États-Unis), Miki Nitadori (Japon), Jared Onyango (Kenya), Boryana Petkova (Bulgarie), Ada Pinkston (États-Unis), Rina Ralay-Ranaivo (Madagascar), Irene Antonia Diane Reece (États-Unis), Gonzalo Reyes Araos (Chili), Heather Ross (Royaume-Uni), Ahmed Shawky Hassan (Égypte), Kelly Sinnapah Mary (France), Buhlebezwe Siwani (Afrique du Sud), Alcaeus Spyrou (Grèce), Hiroko Tsuchimoto (Japon) et Sue Williamson (Afrique du Sud).


Ces artistes ont été sélectionnés parmi plus de 500 candidatures reçues du monde entier suite à un appel à candidatures lancé du 29 janvier au 31 mars 2019. Localement, la biennale continue d’approfondir son lien avec la scène artistique marocaine. Une liste supplémentaire d'artistes marocains sera annoncée d'ici fin 2019.


Un certain nombre de collaborations initiées lors de l’édition 2018 de la biennale se poursuivent. Celles-ci consistent en expositions, conférences et ateliers dans le cadre du programme d’incubation de la biennale programmé entre janvier et juillet 2020 au BIC Project Space (Casablanca) avec les artistes Gilles Aubry (Suisse) et Ihsane Boudrig (Maroc), Bianca Baldi (Afrique du Sud), Shiraz Bayjoo (Île Maurice), Saïd Raïs (Maroc), Ben Saint-Maxent (France) et Filip Van Dingenen (Belgique). Le programme comprendra également un atelier dirigé par Françoise Vergès et une exposition d’images et documents de recherche sur le photographe sud-africain George Hallett, dont les travaux autour de la littérature africaine et le graphisme éclairent le thème de la biennale 2020.


Le programme de résidences Ifitry (région d’Essaouira) a également permis d’identifier des artistes dont le travail fait écho au thème de la biennale, parmi lesquels Hélène Jayet (France) et Khadija Tnana (Maroc). D'autres artistes seront nommés d'ici la fin de la saison de résidences 2019. Enfin, la sélection sera complétée par des recherches et collaborations curatoriales de long terme, avec la participation confirmée d’Yvon Ngassam (Cameroun), Oliver Ressler (Autriche), et d’autres artistes internationalement reconnus qui seront bientôt nommés.


Placée sous la direction artistique de Christine Eyene, historienne de l’art et commissaire d’expositions, la 5ème Biennale Internationale de Casablanca s'intitule Les Mots Créent des Images, un thème inspiré par la pensée du photographe sud-africain George Hallett sur le lien entre la littérature et les processus de création d'images. Il fait également référence à une observation du philosophe français d’origine algérienne Jacques Derrida, dans son séminaire Trace et archive, image et art (2002), sur l’idée de mot œuvrant comme image, au-delà même de ses propriétés discursives.

En réfléchissant au mot كلمة (kalima ou mot en arabe), la biennale proposera également de revenir sur l’histoire du magazine féministe marocain éponyme, de la fin des années 1980, afin d’explorer la notion d’espaces discursifs et de se pencher sur la manière dont l’endroit où l’on se trouve, ainsi que les époques, informent, étendent, ou limitent les marges d’expression.


La recherche curatoriale et le programme d’incubation développés par Eyene en préparation de la cinquième édition de la biennale sont soutenus par Making Histories Visible (University of Central Lancashire).


La biennale consolide également son partenariat avec New Art Exchange (Nottingham), dans le cadre de Africa/UK: Transforming Art Ecologies et Here, There & Everywhere, programmes de collaborations artistiques menés par NAE avec le soutien du Arts Council England. Cet appui permettra, par le biais d’une mise en réseau d’acteurs culturels du continent africain, de soutenir le développement de talents de 4 jeunes professionnels de l’art qui rejoindront l’équipe 2020 de la biennale. NAE est aussi partenaire du programme de résidences d’artistes de la biennale à Ifitry et au BIC Project Space.


D’autres collaborations et partenariats majeurs en cours de discussion seront annoncés d'ici fin 2019 - début 2020.

 

Créée en 2012, la Biennale Internationale de Casablanca est une initiative indépendante développée et soutenue par la Fondation Maroc Premium.


Pour obtenir plus d'information, interviews ou pour des images presse, veuillez contacter : Michèle Desmottes or Sylvie Tailliez à press@biennalecasablanca.ma ou info@biennalecasablanca.ma.

 

 

© 2019 Biennale Internationale de Casablanca | Tous droits réservés.