Khadija TNANA

Née en 1945 à Tétouan, Maroc. Vit et travaille à Tétouan.

 

Khadija Tnana est une artiste engagée, universitaire et ancienne élue locale — adjointe en charge de la culture auprès de la mairie de Fès, de 1983 à 1992.


En 1993, elle rompt avec la politique sans renoncer à son engagement pour se consacrer à la peinture. Tnana aborde des thématiques telles que la mort, l’émigration et l’Intifada. Son œuvre picturale, figurative, interroge le statut de la femme et s’intéresse tout particulièrement au corps, dominé par le sexuel et l’érotique. Elle porte un regard sur l’injustice, le tragique de la condition féminine et l’irresponsabilité politique et sociale.

Le travail de Khadija Tnana a fait l'objet de plusieurs expositions individuelles et collectives au Maroc et à l’étranger. Il a été présenté aux 11ème et 12ème éditions de Dak’Art - Biennale de l’Art Africain Contemporain en 2014 et 2016. L’artiste a également participé à la première Biennale de Rabat (2019).


Tnana est actuellement présidente de l’association Forum de la créativité féminine et membre-fondatrice de Ras el Hanout, groupement d’artistes des deux rives de la Méditerranée qui prône les échanges culturels.

 

Pour la 5ème BIC, elle développera une nouvelle œuvre collaborative autour de « Tata Mbarka » (2005), pièce de théâtre écrite par l’artiste, qui se penche sur la maltraitance et l’exploitation des domestiques et servants, descendants d’esclaves, dans le paysage social marocain.

KHADIJA TNANA

© 2020 Biennale Internationale de Casablanca | Tous droits réservés.